Aggie change de vie

 

Aggie est une gamine de la rue. Avec son ami Orin et son chien Mister Bones, elle a mis au point un numéro très efficace pour détrousser les beaux messieurs dans les rues de Boston. Elle a un semblant de foyer dans la pension des Hume, chez qui elle travaille dur et qui vont lui faire payer cher son caractère bien trempé. Mais un jour, elle croise la route de Rushworth Pemberton, un détective privé, qui lui fait une proposition extraordinaire : Aggie va devenir Maggie et découvrir la vie par la porte du bonheur simple…

 

Voilà un petit livre facile à lire (c’est un peu difficile pour moi d’évaluer la facilité puisque, classé dans la collection Neuf de L’école des loisirs, il s’adresse à des enfants de 9 à 12 ans). Malika Ferdjoukh a carrément changé d’univers et nous entraîne dans le sillage d’une héroïne vive, intelligente, à qui la vie n’a pas fait de cadeau et qui va se laisser tenter par le rayon de soleil que lui propose Mr et Mrs Pemberton. Pourtant, quand elle sentira que les mensonges sont sur le point d’être démasqués, elle n’hésitera pas à partir, à quitter un bonheur peut-être trop fort pour elle. Rassurez-vous, tout finit bien, un peu comme un conte de fées !

Certes, l’auteur était bien plus convaincante dans la série des Quatre soeurs. Peut-être le roman est-il très (trop) court, il permet de découvrir une héroïne à la Dickens, que les jeunes lectrices (amatrices de jolies robes, ce livre est fait pour vous !) aimeront pourtant suivre dans ses aventures. Elles aimeront ensuite la Sally Lockhart de Philip Pullman et les personnages de Dickens !

 

Malika FERDJOUKH, Aggie change de vie, Neuf, L’Ecole des loisirs, 2009

 

Un livre lu dans le cadre des challenges de Whoopsy Daisy     et     Mes lectures