Étiquettes

, , ,

Il est temps de renouer avec le rendez-vous que nous propose Leiloona : remettre un coup de projecteur sur nos coups de cour à l’occasion de leur sortie en poche. En août et septembre, les parutions en poche ont été et sont nombreuses, elles vont de pair avec la Rentrée littéraire… Voilà ce que j’ai repéré !

A tout seigneur, tout honneur, un énorme coup de coeur de l’année dernière est édité chez 10/18. Mon avis sur ce texte atypique et cette écriture à la fois épurée et poétique.

Un autre roman assez court, qui m’avait beaucoup touchée, paraît lui aussi chez 10/18.

J’ai découvert que Dire son nom, de Francisco Goldman, est lui aussi sorti en poche, mais il traîne toujours (et en grand format) dans ma PAL…

Plutôt un coup de poing qu’un coup de coeur, mais le livre a été tellement marquant… Sukkwan Island, de David Vann, déjà publié en édition (presque) de poche, en Totem Gallmeister, paraît cette fois en Folio.

Au Livre de poche, c’est le bien sympathique Ecrivain de la famille qui paraît.

J’y ai repéré aussi La question Finckler, d’Howard Jakobson, et Retour à Killybegs, de Sorj Chalandon (qui traînent aussi là où vous savez).

Chez Pocket, un excellent roman noir sur fond de chute du communisme en Pologne, le seul et unique roman de Charles T. Powers : En mémoire de la forêt.

Je ne peux m’empêcher de vous rappeler de lire Aki Shimazaki, dont le premier tome de la nouvelle « série » est paru chez Babel : il s’agit de Mitsuba (je devrais vous parler de la suite dans très peu de temps). J’ai également remarqué que La grand-mère de Jade, de Frédérique Deghelt, est paru en août dans cette collection de poche : un livre que j’avais vraiment bien aimé, mais que j’ai lu bien avant de créer un blog…

Chez Points, deux romans très différents mais vraiment appréciés à noter : Freedom, de Jonathan Franzen (il a divisé les blogueuses, je fais partie de celles qui ont vraiment aimé ce livre) et Accabadora, de Michela Murgia. Une famille qui se déchire dans le Minnesota ou une vieille femme aux pouvoirs particuliers dans un village de Sardaigne, à vous de choisir… ou de lire les deux !

Une jolie moisson en cette Rentrée, n’est-ce pas ?