Étiquettes

, ,

Trois des dimanches poétiques de février seront consacrés à Guy Goffette, avec ce poème en trois parties Février à vélo, tiré de La vie promise. Le dernier dimanche, nous partirons en Russie pour célébrer l’hiver russe que nous propose Marilyne.

Pour résoudre le problème de mise en page incompréhensible (seul petit bémol pour WP) qui consiste à ne pas publier tels que je les ai tapés les espaces entre paragraphes, je me permets de mettre depuis dimanche dernier, à la place des blancs entre strophes, une mini-série de tirets. Je n’ai pas trouvé d’autre solution…

FEVRIER A VELO

I

Comme s’il fallait quand même croire un peu

à l’éternité qui se cache dans  la doublure des vents,

j’ai serré, en bon cheval qui s’ignore,

mon désir de partir entre les dents

et pris mon vieux vélo, un habitué des caves

et arrière-boutiques puisque grand-père déjà

(mais c’est une autre histoire), en cordonnier habile,

utilisait la selle pour donner forme à des souliers.

Une fois lancé dans la descente, on oublie

que l’Histoire est du temps qui s’arrête

pour ramasser ses morts, et moi-même,

on se carre sur la machine pour passer

plus facilement entre les mailles

du présent qui résiste : ce poème promis,

stoppé au premier vers, la porte

du poulailler qui bâille et la liste

des courses pour le soir, dont le détail

se perd à mesure qu’on avance. Vite, un coup

de pédale et que l’oubli me prenne tout entier,

efface pour de bon le remords d’avoir fui

une chambre enfumée et clôturée de livres,

qu’il n’y ait plus à la fin pour signer mes papiers

qu’un paraphe de vents.

 

Et n’oubliez pas, il est fortement conseillé de poétiser ensemble, selon l’idée de Martine, en glissant en commentaire soit d’autres vers du même auteur, soit des vers sur le même thème… A vous les mots, si vous en avez envie, bien sûr !

Poétisons ensemble