Étiquettes

, , , ,

Magnifque roman d’amour, d’histoire, rencontre entre Belle-Ile et Hanoi, retour tragique à Dien Bien Phu… le roman de Hoai Huong Nguyen, c’est tout cela, et bien plus encore, dans une écriture poétique, élégante, raffinée. C’est un premier roman qui n’a reçu que des éloges de la part du jury du Prix Première, c’était un coup de cœur évident pour moi… Et nous avons tous été ravis de primer une dame si douce, si humble, si discrète, une « belle personne », une grande dame qui a promis de soigner sa timidité naturelle et qui nous comblera encore de beaux textes, je l’espère !

Ce fut une journée pleine d’émotions que ce jeudi 7 mars : nous avons été invités à nous retrouver, journalistes et directeurs de la RTBF, personnes travaillant dans le monde de l’édition, membres du jury à l’Espace Yves Matagne, où l’effervescence médiatique était déjà bien présente avant même la proclamation, et où nous (je parle du jury quand je dis « nous ») avons bénéficié de petites attentions bien sympathiques qui nous ont, le temps d’un déjeuner, fait nous sentir dans la peau de VIP…  Et puis Corinne Boulangier (fraîchement promue directrice de la Première)  a révélé solennellement le nom du roman primé. Hoai Huong Nguyen était très émue… et nous aussi !

A table, j’étais placée entre le responsable du réseau des bibliothèques publiques de Wallonie-Bruxelles et… Luce Wilquin ! (Avis aux jalouses : je vous dirai tout à l’occasion ;-)) Je ne vous dis pas la conversation autour de son catalogue et de son travail d’éditrice !

DSCN1234

Jolie assiette, n’est-ce pas ? (Et bonne aussi…)

Ensuite, à peine le temps de déguster une entrée et un plat fins et joliment présentés (ce n’est pas une mauvaise cantine, Yves Matagne…) et nous voilà entraînés dans la Foire du livre, sur le studio de la RTBF où une émission spéciale passait sur la Première de 13h30 à 14h. Laurent Dehossay a interviewé la romancière, bien sûr, Viviane Hamy, son éditrice, Corinne Boulangier et les membres du jury qui voulaient bien parler dans le micro ! Même pas le temps d’avoir peur, tant Laurent nous mettait à l’aise avec des questions qui correspondaient bien à la personnalité, aux goûts de chacun : c’est son métier, certes mais il le fait vraiment très bien, avec beaucoup d’élégance et de profondeur.

DSCN1236

Hoai Huong Nguyen, l’auteure et Corinne Boulangier, la présidente du jury

Prix Première spéciale radio

De gauche à droite : Viviane Hamy, une des jurées, Laurent Dehossay, Hoai Huong et Corinne

Après l’émission, Hoai Huong Nguyen a été happée par le petit monde médiatique belge, tandis que nous retournions prendre le dessert (heureusement gardé au frais…) chez Yves Matagne. L’occasion de revenir sur les émotions vécues diversement par chacun… de se dire qu’il fallait se revoir… et puis, nous sommes retournés dans la Foire, où nous étions d’abord tout désorientés… collés ou presque au studio de la Première… incapables de nous quitter. Rassurez-vous, l’appel des livres a quand même été le plus fort et nous nous sommes dispersés dans les différents stands… je suis retournée discuter avec Luce Wilquin, je me suis laissé capter par la poésie des Carnets du Dessert de lune et son directeur à l’accent rocailleux du Sud-Ouest, je me suis laissé tenter par un libraire BD qui connaissait vraiment son affaire, et qui a prévu de vendre des piles et des pilles de ‘Les Ignorants’ (impressionnant, son stand) … j’ai pris des notes pour demain samedi, car oui, j’y retourne, vive les copines blogueuses !

Mais surtout je suis aussi allée sur le stand de Viviane Hamy, la belle dame à la voix mélodieuse, vêtue de rouge et de noir comme les livres qu’elle édite, pour enfin prendre le temps de faire dédicacer mon roman par Hoai Huong ! Un nouveau moment délicieux, plein de reconnaissance partagée… Je lui ai demandé si elle accepterait de répondre à une interview par écrit, que je publierais sur mon blog, et elle a spontanément dit oui ! Vous découvrirez donc encore mieux L’ombre douce et son auteure dans quelques jours, semaines…

DSCN1244 Voilà, cette fois, l’aventure du Prix Première est vraiment terminée… Ce fut une magnifique expérience, humaine et de lecture. Elle m’a fait connaître des gens généreux, raffinés, elle m’a permis d’affiner ma manière de lire… tous ceux qui aiment les premiers romans et la littérature francophone devraient pouvoir vivre cette aventure, disait Bruno hier. Partager ses avis de lecture, dans le cadre d’un jury, c’est une chance (discuter de livres à 13, vous vous rendez compte le bonheur !) et une responsabilité.C’est aussi une source de rencontres, de rires, de choix cornéliens, c’est une alchimie délicate et réussie !

Merci à Corinne, la belle première dame de la Première, à Laurent, la profondeur et la classe, à Eve, leur assistante aux petits oignons, à Bruno, Marie, Renée, Françoise, Viviane, Martine, Thomas, Marie, Sonia, Marie-Astrid et Maxime (avec une mention particulière à tes fleurs !)

Prix Première auteur(P.S. : Désolée pour les curieux et curieuses : je n’ai eu le temps de fignoler ce billet qu’en ce début de soirée, il y a eu du cafouillage dans sa parution au cours de la journée, mais cette fois, ça y est, il est complet, je pense !)