Étiquettes

, ,

Ce mardi 28 mai, nous entendrons deux candidats, un Français et un Finlandais. La soirée sera donc européenne, voire allemande, car chacun interprétera une sonate de Bethoven, et le Finlandais jouera le premier concerto de Brahms. Mais il y aura encore, comme hier soir, une belle pincée de Russie : le Français Rémi Geniet interprétera en effet le fameux concerto n°3 de Rachmaninov. C’est celui-ci que je vous propose de voir et d’écouter sous les doigts de Wladimir Horowitz, accompagné par Zubin Mehta qui dirige le New York Philharmonic. De la musique russe jouée par un Russe, qui a été voisin et ami du compositeur lui-même, quoi de mieux ? Il a des mains très grandes, peut-être aussi larges que celles de Rachmaninov lui-même. (Pour le Brahms, patience, demain le programme des concertos est exactement le même, vous l’entendrez demain.)

Au fait, j’ai oublié de vous donner le lien pour tout savoir sur ce prestigieux concours.

J’ai également trouvé cette version (audio uniquement, forcément) jouée par Rachmaninov lui-même. Ce n’est pas la pureté d’un CD moderne, mais ça vaut son pesant d’émotion et d’étonnement.