Mots-clefs

,

Je ne sais pas, peut-être que Je suis un soir d’été ? En tout cas, ce soir, La ville s’endormait, et j’ai pourtant croisé Ces gens-là, qu’Il nous faut regarder : Zangra, Rosa, Les singes et Les biches, Fernand qui aurait aimé être le bon Dieu, Le Diable (Ca va), Les paumés du petit matin, Jef, et même Isabelle qui m’a ramené à Mon enfance. L’enfance dans Le plat pays que j’ai chanté avec ses Flamandes, Les bigotes, Les bourgeois, en ne dédaignant jamais La bière non plus… On n’oublie rien… J’ai beau avoir couru de Bruxelles à Amsterdam en passant par Vesoul et Orly, j’ai beau avoir murmuré Les prénoms de Paris, je n’ai pas oublié Marieke, Madeleine, qui ne voulait manifestement pas goûter Les bonbons que j’avais apportés, Mathilde, La Fanette, toutes celles avec qui j’ai dansé La valse à mille temps, celle qui m’a fait supplier : Ne me quitte pas… A quand Le prochain amour ? Au suivant ! Un jour, quand je serai parmi Les vieux, après La chanson de Jackypeut-être connaîtrai-je enfin La chanson des vieux amants, avant d’être Le moribond. Vous partagerez Le dernier repas en mon honneur. Quand on n’a que l’amour, quand on n’est pas Fils de, réussit-on La quête ? J’irai rejoindre alors Jojo, et Jaurès, peut-être atteindrai-je Une île, ça ressemblera aux MarquisesJ’arrive

Il y a 35 ans aujourd’hui que Jacques Brel nous quittait. Il allait peut-être trouver la réponse aux interrogations qu’il chantait avec tant d’énergie, rejoindre tous ces personnages pittoresques et attachants qui peuplent ses chansons…

Merci à Emilie et à la maison Barclay de m’avoir permis d’écouter avec émotion, à l’occasion de cet anniversaire, le triple CD « Les cinquante plus belles chansons », un choix qui a dû être difficile… A part Le gaz, je crois avoir réussi caser à caser les 49 autres titres dans ce maladroit hommage ci-dessus… J’ai particulièrement apprécié de réécouter avec attention le choix des instruments et des orchestrations qui accompagnent avec délicatesse ou avec truculence les textes de Jacques Brel. Ces paroles sont souvent très connues, mais allez essayer de chanter avec Brel : pas évident… Preuve de l’exigence de cet home qui faisait vivre ses chansons comme pas un…

Chapeau l’artiste…

challenge Des notes et des mots 4

Publicités