C’est le moment de passer un petit coup de projecteur sur la semaine écoulée !

Le moins que l’on puisse dire, c’est que les livres et les bonus nous ont fait voyager cette semaine : nous avons d’abord survolé l’Europe vue du ciel, puis nous sommes (re)venus en Belgique même, dans le plat pays, à Ostende, à Bruges (vedette incontestée), sur les digues et les quais, au MIM de Bruxelles, du côté de Jemappes, à Liège, au marché aux fleurs de Tournai dans la communauté germanophone, sur une frontière à franchir, Maigret aussi voyage(sans doute pas au même endroit que le serial killer) et il y a même une mémé qui est partie à Hollywood !

Côté métiers insolites, nous avons croisé un architecte du désastre tandis qu’un ange, une cachalot et une abeille menaient la danse, pas tremblée du tout, avec Eléonore, ça se passait, je crois, à l’ombre de la fête sur le manège des amertumes. *

Si l’on considère que les poètes et les musiciens sont des gens particuliers aussi, nous nous sommes laissé charmer par les mots d’Emile Verhaeren, Jozef Deleu, Guy Goffette, Philippe Mathy tandis que les notes de Puggy, Mozart, César Franck et le Collegium vocale de Gand nous amenaient petit à petit à Pâques. (Et rassurez-vous, les oeufs n’étaient pas cachés dans des petits papiers ! *)

Enfin, une jeune vampire a amené à ce mois belge la touche fantastique qui lui manquait, car les lettres belges se sont aussi distinguées dans ce domaine, et Argali a apporté une touche de sérieux et de passion avec son regard sur la littérature belge !

Tous les liens sont à retrouver dans le récapitulatif général du Mois belge.

Du 21 au 27 avril, nous mettrons particulièrement à l’honneur les éditions Luce Wilquin, mais toutes les autres lectures sont bien sûr les bienvenues !

* Comme vous pouvez le lire, je ne fais pas mieux que Mina dans le genre « associations d’idées tirées par les cheveux »…

 

Publicités