Étiquettes

,

(…)

Dark house, by which once more I stand
Here in the long unlovely street,
Doors, where my heart was used to beat
So quickly, waiting for a hand,

A hand that can be clasped no more –
Behold me, for I cannot sleep,
And like a guilty thing I creep
At earliest morning to the door.

He is not here ; but far away
The noise of life begins again,
And ghastly through the drizzling rain
On the bald street breaks the blank day.

Alfred, Lord Tennyson (1809-1892)

La maison d’Hallam dans laquelle je suis une fois de plus,
Là, dans la longue rue sans amour,
Les portes près desquelles mon cœur avait l’habitude de battre
Si vite, dans l’attente d’une main.

Une main qui ne peut plus être serrée –
Regarde-moi car je ne peux dormir,
Et je rampe comme un coupable
À la porte, dans les prémices du matin.

Il n’est pas là mais au loin,
Le bruit de la vie reprend,
Et blême à travers la pluie qui bruine,
Dans l’absence de la rue, le jour vide commence.

Traduction de Catherine Réault-Crosnier

Petit clin d’oel à Miss Silver, héroïne de nombreuses enquêtes de Patricia Wentworth, et dont le poète préféré est Lord Tennyson.

Logo Mois anglais 2014-8

 

Publicités