Mots-clefs

, ,

Sexual intercourse began
In nineteen sixty-three
(which was rather late for me) –
Between the end of the Chatterley ban
And the Beatles’ first LP.

Up to then there’d only been
A sort of bargaining,
A wrangle for the ring,
A shame that started at sixteen
And spread to everything.

Then all at once the quarrel sank:
Everyone felt the same,
And every life became
A brilliant breaking of the bank,
A quite unlosable game.

So life was never better than
In nineteen sixty-three
(Though just too late for me) –
Between the end of the Chatterley ban
And the Beatles’ first LP.

 

Les rapports sexuels ont commencé

En mille neuf cent soixante-trois

(Ce qui était plutôt tard pour moi) –

Entre la fin de l’interdit sur Chatterley

Et des Beatles le premier trente-trois.

Jusque là il n’y avait eu

Qu’une sorte de marchandage,

Une dispute pour une bague,

Une honte qui commençait à seize ans

Et s’étendait à autre chose.

Puis soudain la querelle a sombré:

Chacun a ressenti la même chose,

Et chaque vie est devenue

Une martingale géniale,

Un jeu absolument imperdable.

La vie n’a donc jamais été meilleure

Qu’en mille neuf cent soixante-trois

(Quoique juste un peu trop tard pour moi) –

Entre la fin de l’interdit sur Chatterley

Et des Beatles le premier trente-trois.

Philip LARKIN, La vie avec un trou dedans, poèmes traduits de l’anglais par Guy Le Gaufay avec la collaboration de Denis Hirson, Editions Thierry Marchaisse, 2011

Comme je suis née en 1963, le choix a été plus facile dans ce recueil riche, aux couleurs sombres et ironiques. Pour tout savoir sur Philip Larkin, c’est ici.

Logo Mois anglais 2014-5Dernier billet pour mon premier mois anglais (qui en est déjà à sa troisième édition)

Publicités