Étiquettes

, ,

Voici que la saison décline,
L’ombre grandit, l’azur décroît,
Le vent fraîchit sur la colline,
L’oiseau frissonne, l’herbe a froid.

Août contre septembre lutte ;
L’océan n’a plus d’alcyon ;
Chaque jour perd une minute,
Chaque aurore pleure un rayon.

La mouche, comme prise au piège,
Est immobile à mon plafond ;
Et comme un blanc flocon de neige,
Petit à petit, l’été fond.

Victor Hugo, Dernière gerbe

Pour ce dimanche poétique de fin de vacances, pour une fois voici du Victor Hugo. Ce n’est pas mon poète préféré (sacré Totor la Vapeur…) mais ce petit poème ne me déplaît pas. J’ai vérifié le sens du mot « alcyon » : il vient de la mythologie et si j’ai bien compris par rapport au contexte, il s’agit de la période « sacrée » où l’oiseau pond ses oeufs.

Publicités