Mots-clefs

On le connaît (peut-être sans le connaître) grâce à l’Hymne de l’Eurovision (vous vous souvenez, celui qu’on entendait dans les temps antiques de la télévision…) et s’il a souvent été concurrencé par Jean-Baptiste Lully, il mérite pourtant d’être mis à l’honneur : cela fait 310 ans que Marc-Antoine Charpentier est mort, en février 1704. Cette page vous en apprendra un peu plus sur ce musicien que rien ne prédisposait à s’orienter vers cet art et qui ne peut jamais briguer la Chapelle royale de Louis XIV en raison d’une santé fragile.

Je vous propose deux moments musicaux : d’abord une pièce religieuse et méditative, le Salve Regina pour trois choeurs, avec l’Ensemble européen William Bird sous la direction de Graham O’Reilly  et ensuite une pièce instrumentale pleine d’énergie,  les Première et deuxième Marche pour les trompettes et le Prélude Te Deum par le Croatian Baroque Ensemble dirigé par Hervé Niquet (j’aime ce chef !).

Publicités