Étiquettes

, ,

Présentation de l’éditeur :

40 000 avant JC : une vallée résiste encore et toujours à l’Evolution. A l’aube de l’humanité, Blog Dotcom est un « homo-erectus qui se lève tôt » : pour changer tout ça, il décide de se présenter aux élections. Avec une femme prof de Préhistoire-Géo en ZEP (Zone d’Evolution Prioritaire), un fils cadet militant alter-darwiniste opposé à l’usage du feu et de la fourrure, et une fille aînée qui flirte avec Rahan de la Pétaudière, fils à papa héritier du plus gros volcan récemment privatisé de la région, il n’est pas au bout de ses peines. De la Biennale d’Art Préhistorique Contemporain aux Ancêtres de Don Quichotte, des Dolto-sapiens aux « minorités visibles » néandertaliennes, c’est tout notre théâtre contemporain qui défile en peaux de bêtes, pour une parodie au vitriol de notre société évoluée.

J’aime bien regarder Silex and the City sur Arte, le soir vers 20h45 (juste après le décrochage d’Arte Belgique et son sympathique magazine culturel quotidien Cinquante degrés Nord, qui, hélas, va disparaître définitivement à la fin de cette semaine). Donc, quand j’ai trouvé chez le bouquiniste le tome 1 à prx plus que léger, je n’ai pas hésité, et ma foi, cet album me donne l’occasion de terminer mon challenge Petit Bac 2014.

J’avoue ma surprise : je pensais tomer sur une BD à gags, un peu comme le principe de la série télévisée, mais non, il s’agit bien d’une histoire suivie, le fil conducteur étant donc la décision de Blog de se présenter aux élections de la vallée. Bien sûr, les anecdotes se différencient et se séparent assez facilement, ce qui a permis l’adaptation du scénario à la télé.

Comme le dit la quatrième de couverture, tout y passe de notre société (française) contemporaine, sur le mode jeux de mots, calembours, à-peu-près, que Jul manie avec génie – et férocité – pour le plus grand bonheur de nos mes zygomatiques : le port du poil, Silex we can, la Ligue Darwiniste révolutionnaire, le crocodile de compagnie doucement prénommé Lacoste, etc, etc. L’avantage de la BD, c’est qu’on ne perd aucun jeu de mots, on peut les savourer à son aise !

Ici on est au premier tome de la série, le dessin des visages n’est pas encore très raffiné, à ce niveau-là la série télé est plus fine, mais ne boudons pas notre plaisir, nous sommes dans du dessin caricatural non dénué de détails vestimentaires et de décors qui ne manquent pas de sel !

Et finalement, Blog gagne-t-il les élections ? Connaissez-vous déjà la réponse ?

JUL, Silex and the City, tome 1, Dargaud, 2009

Avec ce billet, je termine ma septième ligne de Petit Bac (j’ai décidé de ne pas me réinscrire l’année prochaine, sûre et certaine de ne pas vouloir multiplier les challenges) et je mets le blog en pause jusqu’à (au moins) la rentrée de janvier. J’ai quand même programmé deux billets pour Noël et Nouvel An (musicaux, bien sûr, comme ce sont des jeudis) Bonnes vacances !

Petit Bac 2014

Publicités