J’ai longtemps hésité à revenir sur mes lectures de 2014 mais en feuilletant mon petit carnet, je me suis dit que certains livres valaient la peine que je les mette encore un peu en valeur.

Il me faut reconnaître que j’ai lu pas mal de littérature francophone en 2014 et que mes principaux coups de coeur viennent de là : 3 romans français, 4 belges et 4 québécois.

Pietra viva, de Leonor de Recondo (première lecture et coup de coeur absolu de 2014)

Le livre des brèves amours éternelles, d’Andreï Makine

La langue de ma mère, de Tom Lanoye (de Belgique néerlandophone, et ce n’est pas seulement le récit mais toute la personnalité de Tom Lanoye que j’englobe à travers ce coup de coeur)

Si tu passes la rivière, de Geneviève Damas (de Belgique)

La petite dame en son jardin de Bruges, de Charles Bertin (une relecture, belge aussi, qui m’a charmée et émue comme au premier jour)

Dans la gueule de la bête, d’Armel Job (encore du Belge)

Sigmaringen, de Pierre Assouline

Les peaux cassées, de Richard Dallaire (Québec)

Griffintown, de Marie-Hélène Poitras (Québec)

Il pleuvait des oiseaux, de Jocelyne Saucier (Québec)

Le mur mitoyen, de Catherine Leroux (Québec)

Il y a quand même quelques titres étrangers, tous anglo-saxons cette année, et quatre sont des premiers romans !!

L’autre côté des docks, d’Ivy Pochoda

Rédemption, de Matt Lennox

Les Débutantes, de J. Courtney Sullivan

Régénération, de Pat Barker

Le Complexe d’Eden Bellwether, de Benjamin Wood

J’ai lu pas mal de recueils de nouvelles, notamment grâce à la découverte des éditions Quadrature avec Mina, et je retiens, dans des genres très différents,  Le manège des amertumes, d’Isabelle Baldacchino, Un bouquet de coquelicots, de Marianne Sluszny (aussi pour toute la charge affective liée au centenaire de la Première Guerre mondiale en Belgique) et Secrets de Polichinelle, d’Alice Munro. (Que des femmes, et deux Belges contre une Canadienne.)

En littérature jeunesse, deux titres sortent du lot :

Waterloo Necropolis, de Mary Hooper et Tant que nous sommes vivants, d’Anne-Laure Bondoux (Angleterre 1 – France 1, égalité)

Parmi les BD et romans graphiques, j’ai particulièrement aimé :

Come Prima, d’Alfred

Les vieux fourneaux, tome 1, de Lupano et Cauuet

Les Anges de Mons, de Xavier Hanotte et Claude Bernard

Et en 2015 ?

C’est le principe de liberté, de légèreté, de plaisir que j’aimerais voir guider mes lectures : le moins de challenges possible (la page des challenges maison a d’ailleurs disparu du blog et celles des challenges « externes » a et va subir une bonne cure d’amaigrissement dans les semaines à venir), juste l’un ou l’autre moment thématique auquel j’ai envie de participer ou que j’ai envie de mettre à l’honneur, la découverte des éditions Esperluète avec Mina, tout cela sur le mode du partage et de l’amitié entre lectrices (lecteurs).

Le Mois belge reviendra en avril, vous pouvez déjà préparer vos petites piles belges ! Mina vous propose dès aujourd’hui des idées de lecture en poche et vous renvoie au vaste récapitulatif d’avril 2014, au cas où… vous seriez en panne d’idées.

J’aimerais faire diminuer un peu ma PAL « ancienne » (tout en sachant que je ne résisterai pas aux tentations si elles se présentent au bon moment et en bonne compagnie) et pour cela, j’ai le projet de sortir chaque mois un livre d’un auteur que je n’ai jamais lu et dont j’ai pourtant déjà plusieurs livres sous la main. Ainsi par exemple, je me suis rendu compte que j’ai plusieurs romans d’Angélique Villeneuve, Laurence Tardieu, Luc-Michel Fouassier (j’ai déjà lu ses Histoires Jivaro mais c’était plutôt un exercice littéraire nouvelliste), Isabelle Monnier, Maggie O’Farrell, Anne Ragde, Gerbrand Bakker, Marie-Hélène Lafon, Lucien Suel et bien d’autres (surtout des femmes, tiens, tiens), des auteurs souvent découverts grâce aux autres blogs et dont je suis (quasiment) sûre que je vais les aimer, ce serait bien de les faire sortir du rang.

Renouer avec d’autres écrivains que je n’ai pas lus depuis longtemps aussi.

M’amuser à enchaîner les livres sur le même thème, comme je l’avais fait avec ma série Rouge il y a quelques mois.

Lire les livres prêtés par les copines (je m’y emploie en ce mois de janvier).

Continuer à m’émerveiller de poésie et de musique (j’ai plein d’idées de mois thématiques !).

Partager le petit rendez-vous du samedi soir avec Mina et Le carré jaune.

Essayer de consommer moins d’écrans et plus de pages (?)

En bref :

BONNE ANNEE !

 

Publicités