Étiquettes

, ,

Présentation de l’éditeur :

Attention chef-d’oeuvre ! L’histoire d’un privé qui veut venger son ex-fiancée assassinée, rappelle celle des grands maîtres du polar le plus noir. Cette tragédie classique transfigurée par un dessin sublime, d’une Maestria époustouflante, qui fait de ce polar l’une des plus grandes surprises de l’année.

Blacksad est un roman noir, avec tous les codes du genre : un privé classieux et désenchanté par les perversions qu’il côtoie de près, un flic « empêché » qui soutient discrètement le privé, des méchants laids et venimeux à souhait sans oublier la jolie fille, trop jolie et trop volage, qui a trop joué avec le feu…

Si l’histoire tient en haleine, c’est surtout le dessin qui m’a bluffée. Outre la surprise, l’intérêt que les visages animaux sur des corps humains apporte à un scénario somme toute classique du genre, quelle classe dans le dessin de Juanjo Guarnido ! La précision et la minutie des décors, des détails, l’originalité des « visages », les ambiances et les couleurs variées, naturellement adaptées au sujet, les cadrages et surtout l’élégance générale de ces planches, tout m’a semblé parfait !

Un vrai coup de coeur et encore une BD, que dis-je, une série BD qui manquait à ma culture… car je vais e précipiter à la bibliothèque pour trouver les tomes suivants !

Juan DIAZ CANALES (scénario) et Juanjo GUARNIDO (dessin et couleur), Blacksad, tome 1 – Quelque part entre les ombres, Dargaud, 2000 (1e édition)

Publicités