Cela fait 65 ans que Gaston, personnage né en 1957, paraît en albums, je me devais de l’inviter pour la récap de cette semaine 3. Il faut dire que vous avez été assez prolifiques cette semaine ! Le rêve de la secrétaire de la récap ce serait qu’un garçon de bureau la fasse à sa place pour faire le bonheur des Belges (et des autres), je pourrais utiliser des Bateauciseaux pour couper les liens ou tout cacher dans des boîtes en carton… mais allez c’est parti ! (Et pourvu que je n’oublie pas le Souvenir 3 !)

Mine de riens, le grand gagnant de la semaine c’est Armel Job, suivi de près par Nathalie Showronek : Karen et moi, le commandant Bill, le bon coupable, monsieur Durand ont eu fort à faire pour distancer la vieille qui voulait tuer le bon Dieu, Pierrot de rien, Orwell, Pétronille, le Zorro de l’écriture, le Fraudeur et autres Outrepasseurs.

Il y avait même quelques réminiscences aquatiques de la semaine 2… (qui ont pu revenir en troisième semaine !) : les reflets d’Ulysse, une nuit de mer, ont resplendi comme des larmes sous la pluie

L’ambiance nocturne a failli créer des heures ternes, heureusement  la rue des étoiles a réveillé les nocturnes d’un air de tango. Sharko, le Philharmonique de Liège ont pris le relais et ont promis à Gaston des fleurs et een zomeravond met jou, ce qui a redonné à notre parfait bilingue soif de vie. Cette énergie (euh…) lui vient sûrement de son enfance lingère (quoique… sa mère devait être bien à l’Ouest !). Et si jamais il veut s’évader du travail (eh oui demain on rentre au boulot…), on mettra des barreaux aux fenêtres ou on tendra des cordages d’haleine.

OK… cette récap 3 est complètement pourrie, je n’ai qu’une chose à faire : j’Ensor… non sans vous rappeler que cette semaine, nous avons un rendez-vous Non-Fiction mardi 21 et un rendez-vous… BD le vendredi 24 ! D’ici là, perdez-vous dans les livres !

Publicités