Vincent creuse avec ses doigts dans la terre du talus. Il regarde ses ongles noircis. Il goûte la terre du bout de sa langue. Il se demande si son père y a goûté, du fond de son cercueil. Il voudrait le voir, là, à ce moment-ci, précisément, pour lui demander comment on fait, avec des enfants à venir. Il lui demande : me reconnais-tu comme un des tiens ? Mais il ne tient que de la terre au bout de ses doigts noircis et c’est peu, de la terre, pour parler à son père.

Vincent a vingt ans. Sa compagne, Romy, est enceinte. Il est terrifié. Allongé dans un talus le long du chemin de fer, à quelques mètres de la maison dans laquelle ils viennent d’emménager, entre Namur et Gembloux, Vincent se souvient, Vincent doute, Vincent convoque les absents, son père, notamment. Comment fait-on pour être père quand on n’a pas eu d’exemple ?

Difficile d’en dire plus, sans en dire trop. Daniel Adam nous offre un roman plein de sensibilité sur le thème de la paternité, les questionnements d’un futur père, perdu face à cet événement qui va changer sa vie à jamais, terrifié face à ce ventre qui s’arrondit et lui rappelle des souvenirs douloureux, provoque en lui une angoisse profonde. La fuite ? Il y pense, bien sûr. Et pourtant, il reste là, accompagne Romy aux cours prénataux, observe, s’interroge.

Le personnage de Vincent m’a beaucoup touchée. L’écriture également. Et je me réjouis de rencontrer l’auteur prochainement. Pour ceux et celles que cela intéresse, il sera à la librairie Antigone de Gembloux ce mercredi 29 avril à 19h45 (réservation souhaitée : 081/600 346).

L’occasion pour moi également de découvrir une autre maison d’édition belge : ONLIT Editions, dont les publications sont disponibles à la fois en version numérique et en version papier.

Daniel ADAM, Eaux perdues, ONLIT Editions

Par ailleurs, puisqu’on est dans le mois belge et que « jamais deux sans trois » : auteur belge, maison belge et musicienne belge… Kathy Adam, la nièce de l’auteur si je ne me trompe, est violoncelliste. La voici en duo avec le fabuleux Didier Laloy : https://www.youtube.com/watch?v=VxWG6Qnawes

Mois belge Logo Khnopff

Publicités