Alors que la blogosphère des livres est en pleine torpeur estivale ou presque, j’ai retrouvé un peu d’allant pour lire et rédiger des billets. Mon petit projet de fin juin de voyager en train par les bouquins est en passe de se réaliser, avec de temps en temps un petit billet qui paraît hors-sujet (comme celui de demain) mais le train est au centre de mes lectures en ce moment, il y aura des billets jusqu’au 20 août environ (je garde mon rythme de publier deux billets romans par semaine, inutile de se précipiter).

J’ai passé quelques heures la semaine dernière à réorganiser ma PAL : je suis passée du classement alphabétique par type d’éditions (poche et grand format, grosso modo) au classement par langue et/ou par pays. J’ai groupé tous les genres, littérature générale, polar, jeunesse, suivant ce principe (tout en gardant ma fantaisie alphabétique par prénom…) : ça ouvre d’autres perspectives et d’autres envies de lecture, c’est stimulant, je trouve !

Je pense ainsi aux mois thématiques qui s’annoncent dès la rentrée : le mois américain chez Titine, le mois italien chez Eimelle, le mois au Québec qui sera désormais en novembre chez Karine et Yueyin. Voici les logos déjà proposés par les organisatrices. De mon côté, je suis déjà en train de choisir, de sélectionner, de changer d’idée, de dénicher un titre ou l’autre en librairie… bref de souffrir et de jubiler en même temps !

Mois américain

Le Mois italien chez Eimelle

Québec en novembre

Avec ce nouveau classement de PAL, je me mets aussi à rêver d’une semaine en Irlande ou en Pologne ou en Israël ou en Russie ou en Extrême-Orient… L’urgence première : m’équiper d’une bonne lampe de poche pour aller fouiller mes piles éparpillées dans tous les coins !

Ah j’oubliais : le mois anglais de juin dernier s’est transformé en une année en Angleterre avec Titine. De qui penser un peu plus souvent à sortir un bon roman de là-bas !

10410370_10207397555288124_8949646824688617113_n

Bon, tout cela peut sembler contradictoire avec mon désir de ne plus participer à des challenges… Mais je me dis que je ne suis pas obligée de ne lire que ces nationalités (d’ailleurs début septembre un autre projet prendra d’abord ses quartiers ici), un mois c’est moins long qu’un an et une année en Angleterre… ce n’est pas de la contrainte !!!

Bon, trêve de prétextes, bon mois d’août !

Publicités