Mots-clefs

, ,

Portée par l’enthousiasme, le goût du chant et le profond sentiment patriotique que fait passer le public de The Last Night of the Proms (c’était hier soir, en direct du Albert Hall à Londres, et la Dernière Nuit était pour la première fois dirigée par une femme, une chef d’orchestre inspiré et charismatique, Marin Alsop), la poésie du dimanche est de William Blake : And did Those feet in ancient times. connu aussi sous le titre Jerusalem depuis qu’il a été transformé en hymne par Hubert Parry. Avec Land of Hope and Glory et Rule, Britannia, c’est THE tube de la dernière soirée des BBC Proms.

And did Those feet in ancient times
Walk upon England’s mountains green?
And was the Holy Lamb of God
On England’s pleasant pastures seen?
And did the Countenance Divine
Shine forth upon our clouded hills?
And was Jerusalem builded here
Among those dark Satanic Mills?
Bring me my Bow of Burning Gold;
Bring me my Arrows of Desire;
Bring me my Spear; O clouds Unfold!
Bring me my Chariot of Fire!
I will not cease from Mental Fight,
Nor shall my Sword sleep in my hand,
Till we have built Jerusalem
In England’s green and pleasant Land.

Des explications complémentaires ici.

Et la version des Proms en 2012, sous la direction de Jiri Belohlavek (avec le God save the Queen en finale, particulièrement d’actualité en cette semaine où la Queen exerce désormais le règne le plus long de l’histoire de la monarchie britannique.)

10410370_10207397555288124_8949646824688617113_n

Publicités