Étiquettes

,

C’est le dernier jour de l’année, il est temps que je publie mon bilan 2015 !

Cette année, je me suis « astreinte » à noter non seulement titre, nom de l’auteur et année d’édition, mais aussi la provenance du livre (achat, prêt, etc), la nationalité et le genre littéraire. Je vous avoue que je ne me suis pas amusée à compter les livres par année d’édition (parce que j’ai recouru à la bonne vieille méthode du petit carnet, je ne l’ai pas fait sur ordinateur) mais voilà ce que ça donne en chiffres. J’en vois qui ricanent au fond, je sais, d’habitude je n’aime pas les chiffres, mais c’est Cuné qui m’a donné l’idée avec son bilan 2014 et je dois reconnaître que cela me donne un tableau intéressant de mes pratiques de lecture. Je renouvellerai cette expérience en 2016, c’est certain.

J’ai donc lu 118 livres dont : 57 romans, 9 polars, 10 romans ou albums jeunesse, 4 recueils de nouvelles, 19 BD, 14 ouvrages de Non-Fiction et 5 recueils de poésie.

38 livres sont sortis de la PAL d’avant 2015, mais aussi 23 parutions récentes ont été  achetées et lues en 2015, et 2 parutions d’avant 2014-2015 achetées et lues en 2015.

D’habitude je picore la poésie mais j’ai quand même lu 5 recueils en entier. Je constate que je n’ai plus lu de Non-Fiction depuis octobre (sauf le tout dernier livre de l’année, qui sera chroniqué en 2016), or j’en ai dans la PAL. Les Polars sont de retour, même si c’est timide. La BD garde une part assez importante. Et les Nouvelles sont… le parent pauvre ! (On va y remédier un peu, promis.) Le bilan PAL n’est pas trop mal, je trouve (je ne compte bien sûr pas les livres achetés en 2015, je considère comme PAL les piles d’avant l’année en cours… oui, je sais je suis la reine de la pirouette auto-justificatrice.)

D’où viennent mes livres ? 78 achats (11 en bouquinerie, 56 en librairie – principalement Le Bateau-Livre, TuliTu, Chantelivre, Le Furet du Nord et Tropismes, un mélange de librairies belges et françaises – et 11 en Salon ou Foire du livre). 3 prêts, 24 emprunts en bibliothèque, 5 cadeaux et 8 SP ou livres gagnés en concours.

Je ne suis pas maso, je ne compte pas combien ça m’a coûté en achats…

De quelles nationalités sont-ils ?

Allemagne : 2

Argentine : 7

Autriche : 1

Belgique : 25

Canada (hors Québec) : 1

Chili : 1

Finlande : 1

France : 37

Grande-Bretagne (Angleterre et Ecosse) : 14

Italie : 1

Japon : 1

Québec : 19

USA : 9

C’est clair que j’ai lu du francophone en majorité ! 81 au total, ensuite seulement 24 anglophones, 8 hispanophones et 3 germanophones, plus les pays isolés. J’éprouve le besoin de mettre un coup de projecteur sur les romans irlandais et scandinaves de ma PAL !

Je ne terminerai pas ce bilan sans évoquer mes coups de coeur de l’année, toutes catégories confondues :

Fanny Chiarello, Dans son propre rôle (roman français)

Dillies et Hautière, Abélard (BD)

Lucie Lachapelle, Histoires nordiques (nouvelles québécoises)

Marie Gevers, La Comtesse des digues (roman belge classique)

William Shaw, Du sang sur Abbey Road (polar anglais)

Valérie Zenatti, Jacob, Jacob (roman français)

Francesca Melandri, Plus haut que la mer (roman italien)

Raquel Robles, Petits combattants (roman argentin)

Robert Seethaler, Le tabac Tresniek (roman autrichien)

Laird Hunt, Neverhome (roman américain)

Anne Hébert, Les fous de Bassan (roman québécois)

Peter May, L’île des chasseurs d’oiseaux (polar écossais)

Cela fait 12 titres, ça fait à peu près 10 % de mes lectures, c’est « correct » comme on dit au Québec !

Ce bilan chiffré me donne donc des idées de projets pour 2016 et ce sera amusant de comparer dans un an.

A noter aussi parmi ces projets 2016, évidemment, le retour du Mois belge en avril, avec ma complice Mina ! Vous pouvez déjà réfléchir à vos listes !

Kathel a elle aussi fait le même genre de bilan encore plus élaboré que moi et très intéressant.

 

Publicités