Mots-clefs

, , , ,

Pour ce deuxième jeudi en compagnie du divin Mozart, envolons-nous grâce à des notes hautement spirituelles, celles de la Messe en ut mineur KV 427, une messe composée en 1782 en l’honneur de sa fiancée Constance Weber et alors que l’artiste n’est plus tenu de composer de la musique sacrée pour le prince Colloredo. A noter que cette messe est incomplète puisque la suite du Credo (dont fait partie cet Et incarnatus est) n’existe pas, de même que l’Agnus Dei.

La voix de Lucia Popp nous aide à nous élever spirituellement. Elle est accompagnée par Rafael Kubelik à la tête du Symphonieorchester und Chor des Bayerischen Rundfunks.

Publicités