Étiquettes

, , , , ,

Quatrième de couverture :

Enid est la plus jeune des cinq sœurs Verdelaine. Celle que personne ne croit quand elle dit avoir entendu un fantôme hurler dans le parc, celle qui aime manger du cake aux noix et dormir avec les chats Ingrid et Roberto, celle qui recherche Swift, sa chauve-souris disparue dans la tempête.

Au milieu de cette fratrie, Enid sait très bien où se trouve la place la plus confortable : dedans quand il faut, dehors quand ça l’arrange !

Je publie mes billets sur les Quatre soeurs dans le désordre : j’avais acheté ce tome 1 après la bonne surprise du tome 2, consacré à Hortense, reçu en SP et… je ne l’avais pas encore lu !

Dans ce premier opus de la série, c’est l’automne et c’est Enid, la plus jeune, qui ouvre le bal, Enid qui adore les animaux, non seulement les chats de la maison, Ingrid et Roberto mais aussi les locataires du sycomore dans le jardin, un écureuil et une chauve-souris, rien de moins. Elle tente de vivre vaillamment en surmontant ses peurs enfantines, Enid, en ne réclamant pas trop l’attention de ses grandes soeurs (autrement dit, elle n’en fait souvent qu’à sa tête…)

Dans ce premier tome, on sent les cinq soeurs un peu fragiles. La mort de leurs parents est encore fraîche et aucune n’ose parler aux autres des apparitions rocambolesques de papa et maman au moment où on ne s’y attend pas et dans les tenues les plus improbables.

Comme dans Hortense (avec Muguette), un personnage extérieur vient obliger les soeurs à ne pas tourner en rond. Ici c’est la douce Colombe, un peu trop parfaite pour plaire à Bettina, la plus peste des soeurs, mais c’est quand même elle (toujours elle) qui fera les frais de ses blagues pas sympas.

On découvre aussi les secrets de la Vill’Hervé, la maison familiale au bord de la falaise, une maison dont le décor et l’atmosphère sont génialement transmis par le dessin de Cati Baur. C’est un personnage à part entière de la série ! Cati Baur transcrit à merveille aussi l’ambiance d’automne, le vent, les feuilles mortes, la trouille des fantômes et des bestioles qui vont avec. J’adore !

Cati BAUR d’après Malika FERDJOUKH, Quatre soeurs – 1. Enid, Editions Rue de Sèvres, 2014

Publicités