Mots-clés

, ,

Pour cette troisième édition du Mois belge, j’ai décidé de vous présenter quelques musiciens et créateurs de jazz en Belgique, un genre qui foisonne dans notre petit pays. Les festivals, les concerts ne manquent pas des deux côtés de la frontière linguistique.

Je vous en présenterai quatre, puisqu’il y a quatre jeudis en avril 201, et tout bêtement par ordre alphabétique.

Pour commencer, Fabrice Alleman, un saxophoniste né à Mons en 1967, qui a étudié dans la section Jazz du Conservatoire de Bruxelles et a travaillé avec William Sheller ou encore notre Salvatore Adamo national, mais c’est quand même le jazz qui reste sa préférence. Il a de nombreux CD à son actif déjà. Comme le jazz c’est toujours mieux en concert avec des impros, des solos à vous couper le souffle, j’ai choisi cette version « live » au Festival de Jazz de Gand en 2012 : le morceau s’appelle Hope for the world, extrait de l’album Obviously. Je ne pouvais mieux tomber en ce début avril. (A noter que le clip officiel de cette pièce est très beau, vous pouvez le trouver facilement sur yout*be.

Bonne écoute !

Mois belge Logo Folon Redstar 38 gras blanc ombre orange 1 sans bord

Publicités