Lecture de Guy Goffette deuxième volet : texte d’inspiration biographique, Verlaine, d’ardoise et de pluie, chez Folio.

J’aurais pu vous parler également d’Elle, par bonheur, et toujours nue, consacré au peintre Pierre Bonnard et à sa muse, Marthe/Marie. Mais j’ai décidé de me centrer sur Verlaine. La poésie, l’Ardenne. On ne s’étonnera pas que Goffette éprouve un intérêt particulier pour le pauvre Lélian. Dans Verlaine, d’ardoise et de pluie, celui-ci à l’agonie se remémore les souvenirs d’Ardenne, sa mère, les trois fœtus qui ont précédé Paul, Rimbaud, Paliseul : une ronde d’images et de mots emportent le poète avant le grand voyage.

Ce texte, poétique par son sujet et par son style, est envoûtant et donne envie d’en découvrir plus sur Verlaine et son rapport à l’Ardenne. C’est pourquoi je me suis plongée ensuite dans Paul Verlaine et l’Ardenne. Regard singulier d’enfance, de Danielle Chanteux-Van Gottom, publié chez Weyrich.

Sous la forme d’un abécédaire, Danielle Chanteux-Van Gottom nous entraîne sur les traces de Verlaine en Ardenne, principalement entre Paliseul et Jéhonville où il avait de la famille. Enfant, Verlaine passait tous les étés chez sa tante Henriette à Paliseul. Il s’imprègne de la nature ardennaise, la forêt, le patois des gens de là-bas, leur accent. Toute sa vie, Verlaine sera marqué par ses séjours d’enfance en Ardenne et la glissera dans ses poèmes. Cet ouvrage nous fait découvrir Verlaine sous un éclairage très intéressant et nous invite à découvrir l’Ardenne de l’époque, la vie quotidienne, les paysages. Des tableaux, croquis, poèmes illustrent le propos et rendent la lecture d’autant plus agréable.
Un livre qui ne pouvait me laisser insensible, ayant moi-même des origines ardennaises et une enfance marquée par les étés passés dans cette belle région !

Paul Verlaine et l’Ardenne. Regard singulier d’enfance, Danielle Chanteux-Van Gottom, Weyrich

Mois belge Logo Folon sculpture

Publicités