Mots-clefs

, , , , ,

Nous voici en mai et en Belgique la vie musicale de mai se met au diapason du Concours Reine Elisabeth dont la session 2016 est consacrée au piano. Sur mon compte Faceb**k, je vous propose un abécédaire subjectif de pianistes et d’oeuvres diverses. Sur le blog, j’ai envie de vous proposer des pièces jouées par les membres du jury 2016. Plusieurs ont été eux-mêmes lauréats du Concours.

Commençons avec Boris Vodenitcharov, membre du jury depuis plusieurs sessions, dont voici ce que dit sa page sur le site du Concours :

« Né en 1960, Boyan Vodenitcharov est lauréat du Concours international Senigallia lorsqu’il entre au Conservatoire de Sofia en 1979. Il obtient ensuite le 3e Prix au Concours Busoni en 1981 et le 3e Prix au Concours Reine Elisabeth en 1983. En 1986 et 1987, il se perfectionne auprès de Leon Fleisher au Peabody Conservatory de Baltimore. Il donne des concerts dans toute l’Europe, aux États-Unis, au Canada et au Japon. De prestigieuses salles de concert l’ont ainsi accueilli, comme le Palais des Beaux-Arts de Bruxelles, le Concertgebouw d’Amsterdam, le Palais de la Musique de Strasbourg, la Salle Smetana de Prague, ou encore le Suntory Hall de Tokyo. Depuis une vingtaine d’années, il s’intéresse également aux instruments anciens sur lesquels il a enregistré de nombreux CD. À côté de ses activités d’instrumentiste, Boyan Vodenitcharov travaille aussi dans le domaine de la composition et de l’improvisation. Plusieurs de ses oeuvres ont été jouées en France, en Allemagne, en Belgique et en Bulgarie. Actuellement, il est professeur de piano, de pianoforte et d’improvisation au Koninklijk Conservatorium de Bruxelles. »

Je vous propose de remonter en 1983, année où Boris Vodenitcharov a remporté le troisième prix du CMIREB et il a joué la Rhapsody in blue de George Gershwin lors d’un concert de lauréats. Vous admirerez au passage le physique rustique du Bulgare…

Publicités