Mots-clefs

, ,

Par les temps troublés qui courent, il est bon de garder l’esprit ouvert et critique. Aussi c’est l’actualité qui m’amène à vous proposer pour ce mois d’août ce thème des ouvertures. Je n’ai pas cherché des oeuvres peu connues, je reste quand même dans l’esprit de l’été et de la découverte. Voici l’ouverture du Barbier de Séville, de Gioacchino Rossini. La pièce de Beaumarchais annonçait déjà la révolution française et le déir d’égalité dans la société française. Certes, Rossini compose pour les voix, pour la virtuosité mais l’idée est bien là.

Voici cette ouverture jouée lors d’un Festival d’été en Autriche, à Grafenegg, en 2012.

 

Publicités