Dès ce 1er novembre c’est ici que vous pouvez déposer en commentaire vos liens sur vos sorties de PAL. Evidemment vous pouvez aller les déposer sur le groupe Facebook ou chez Antigone (sur Facebook, vous êtes sûr que le lien est enregistré – Antigone et moi nous reprendrons tous ces liens sur nos billets récapitulatifs, ne vous inquiétez pas si parfois nous semblons lentes à le faire parfois).

Ce billet sera facilement accessible tout le mois en cliquant sur le logo de l’Objectif PAL dans la colonne de droite.

En déposant vos liens, n’oubliez pas de noter le nom de l’auteur, le titre et d’exprimer votre avis en quelques mots.

Un seul livre sorti de la PAL suffit pour participer en fin de mois à un tirage au sort ; nous vous réservons quelques petites surprises !

Bon mois de novembre !

Vos lectures :

Aifelle

Epicure en Corrèze de Marcel Conche – une lecture enrichissante et simple en même temps. Le parcours d’un philosophe attaché à sa terre natale et qui livre ses émotions et ses réflexions sans fard, à la portée de tout à chacun. J’ai beaucoup aimé.

Comme une feuille de thé à Shikoku de Marie-Edith Laval. Un récit de pèlerinage empreint de beauté, que j’avais plaisir à retrouver tous les soirs. Une lecture apaisante.

Anna :

Le journal de Yaël Koppmann de Marianne Rubinstein – Un roman en forme de journal qui fait le grand écart entre Le Journal de Bridget Jones et le Journal de Virginia Woolf.

Antigone :

Contre enquête sur la mort d’Emma Bovary de Philippe Doumenc – Un opus original et prenant, à l’écriture classique, qui imagine une suite au roman de Gustave Flaubert !

Juliet, Naked de Nick hornby – Un roman moderne, attachant, bourré d’humour et de réparties qui claquent, de situations saugrenues et d’espoir !

Les insurrections singulières de Jeanne Benameur – Une lecture qui donne à réfléchir et emmène son lecteur en voyage (Brésil)

Dominette (qui n’a pas de blog) :

L’Arabe du futur tome 1 de Riad Sattouf – Et voilà, je viens de terminer « L’Arabe du futur 1″un roman graphique de Riad Sattouf dans ma PAL depuis un an. Je ne suis pas une habituée des BD et j’avais une certaine réticence . J’avais grand tort ! C’est l’histoire de Riad (l’auteur) papa syrien et maman bretonne. Il raconte sa vie de petit garçon dans la Libye de Kadhafi et la Syrie d’Hafez Al-Assad. Belle découverte.

Eimelle :

Des vérités cachées de Ann Cleeves : un polar assez classique, pour une enquêtrice qui l’est beaucoup moins !

Repentir(s) de Richard Ste-Marie – un polar artistico-québécois intéressant et dépaysant.

Trois fois dès l’aube d’Alessandro Baricco – Une construction originale.

Volkswagen blues de Jacques Poulin – Un intéressant voyage sur les traces des pionniers, du Canada vers l’Oregon.

Enna :

Disparue de Lisa Gardner – Une enquête sur un enlèvement pas aussi improvisé qu’il n’y parait au début. C’est très rythmé, haletant et je dois dire que j’ai dévoré ce roman de 500 pages en un rien de temps !

Kampuchéa de Patrick Deville – Un livre qui m’a passionné pour tout ce qui concerne la période des Khmers rouges mais que j’ai quand même abandonnée car d’autres sujets ne m’intéressaient pas du tout. Dommage.

Florence (Le livre d’après) :

La maison Atlantique de Philippe Besson

Gambadou :

Une mauvaise fille de Justine Levy – Une confession émouvante sur la complicité et les difficultés de communication entre une mère et sa fille, sur la mort d’une mère et la vie qui continue. Cependant j’ai trouvé ça un peu long. Louise n’arrête pas de se plaindre et du coup cela devient assez rébarbatif. On comprend sa douleur et son écartèlement, mais tant de mauvaises consciences, c’est un peu lourd. Des beaux passages, mais un livre qui ne me restera pas en mémoire.

Les désorientés de Amin Maalouf – Une lecture que j’ai apprécié, tout en la trouvant un peu longue.

Jostein :

Profession du père de Sorj Chalandon – Un roman fort et touchant.

Le bruit des choses qui tombent de Juan Gabriel Vasquez – Avec une écriture fluide et vive, Juan Gabriel Vásquez entretient d’abord le mystère, donnant ainsi une épaisseur à ses personnages, laissant le lecteur découvrir leur passé.

Kathel :

Remonter la Marne de Jean-Paul Kauffmann – un récit de marche à pied bourré de références historiques et littéraires.

Un hiver en enfer de Jo Witek – Un thriller pour ados bien ficelé mais souffrant de quelques petits défauts.

Sans nouvelles de Gurb d’Eduardo Mendoza – Deux extraterrestres candides à Barcelone, très drôle !

L’ancêtre de Juan José Saer : à la fois un roman d’aventures et une fable philosophique, peut-être un peu trop philosophique pour moi, mais quelle écriture !

Passeport à l’iranienne de Nahal Tajadod : il faut beaucoup d’humour et d’astuce pour renouveler un passeport à Téhéran ! Une lecture qui fait du bien !

LadydoubleH :

L’étrange disparition d’Esme Lennox de Maggie O’Farrell : Gros coup de cœur pour ce roman, dans lequel Maggie O’Farrell explore une nouvelle fois le thème des secrets de famille.

Marilyne :

Un été avec Baudelaire, d’Antoine Compagnon – Se promener dans la Pal pour une balade avec le Poète

Mimipinson :

Le roman de Bergen (1950, Le Zenith) de Gunar Staalesen – Construire une œuvre au long cours n’est jamais aisé. Il faut savoir tenir sur la durée continuer à susciter l’attention et l’intérêt du lecteur ; ne pas le lasser. Il faut un certain souffle romanesque. La narration m’a paru plus diluée et donc moins consistante.

Mrs Pepys :

Les livres prennent soin de nous de Régine Detambel – Un essai sur la bibliothérapie, pas inintéressant, sans pour autant être aussi passionnant qu’il aurait pu l’être.

Sylire :

Jimmy de Jacques Poulain – A l’occasion de du challenge « Québec en novembre », j’ai sorti ce roman de ma pile à lire, certaine de passer un bon moment, comme toujours avec Jacques Poulin. Hélas, je n’ai pas compris grand chose à cette histoire, que l’on suit au travers des yeux d’un enfant.

The Reading bibliophile :

Une sale rumeur de Anne Fine – Anne Fine décrit de macabres rouages familiaux au travers de dialogues piquants où tous les personnages en prennent pour leur grade. C’est triste et jubilatoire à la fois.

Léon et Louise de Alex Capus – Alex Capus nous livre une histoire d’amour originale où amour n’est pas obligatoirement synonyme de passion ni de possession où la jalousie n’a pas raison d’être et où la raison justement est partout et dont le rôle a été de si bien servir l’Amour.

Idylle avec chien qui se noie de Michael Köhlmeier : petit livre par le nombre de pages, grand livre par les thèmes universels qu’il aborde.

La saison des ténèbres (In the Night Season) de Richard Bausch – un thriller/polar à l’américaine d’une redoutable efficacité assorti d’une réflexion sur des sujets douloureux.

Mon frère est parti ce matin de Marcus Malte – un court roman sur la nature humaine qui se mêle toujours de ce qui ne la regarde pas et on se fait avoir allègrement.

Deux messieurs sur la plage de Michael Köhlmeier – Quel secret liait Churchill et Chaplin, deux monstres sacrés du XXe siècle ? Coup de coeur !

Mitteleuropa de Olivier Barrot – Mitteleuropa, meine Liebe…

Tiphanie :

Vous parler de ça de Laurie Halse Anderson – un roman ado sur le rejet à l’école, pas très innovant mais bien traité…

L’armée furieuse de Fred Vargas: un roman policier qui flirte avec le fantastique, des enquêteurs qui sortent de l’ordinaire…

Après la vague d’Orianne Charpentier: une famille brisée par le tsunami de 2004, un pager turner qui sonne un peu faux…

Le Lys dans la Vallée d’Honoré de Balzac, un grand classique qui peut trouver son écho au 21è siècle, une très belle écriture avec des personnages attachants. A découvrir ou redécouvrir.

Acquittée d’Alexandra Lange, le témoignage d’une femme battue qui a tué son mari, un récit poignant mais qui ne m’a pas plus accrochée que ça.

Voyageauboutdemeslivres :

La montagne de Minuit de Jean-Marie Blas de Roblès. Livre très intéressant qui traite du Tibet via la vie très particulière d’un vieux monsieur.

Anne (Des mots et des notes) : 

Cheval de guerre, de Michael Morpurgo : Un cheval nous donne une leçon de pacifisme et d’humanité… Un très beau premier roman d’un grand auteur jeunesse.

Publicités