Étiquettes

, ,

Haïti, mon ami

mon souvenir

je sais où te trouver dans ma mémoire.

Aujourd’hui je te retrouve le temps d’un poème

que je te dis dans un ciel si bleu

que la nuit s’invite.

Nous rythmons notre amitié dans un récit que nous racontons.

J’écoute.

Ton coeur reprend ses battements,

plus rien ne bouge,

sauf ces fleurs qui aiment échapper leur parfum pour

enivrer mon retour.

Par respect,

j’ôte mes souliers.

C’est pieds nus que je vais à ta rencontre

tu reconnais mon pas.

Tu n’as pas vieilli.

Nos peuples s’amalgament et deviennent une seule

nation sur une terre où tu accueilles tes frères et tes

soeurs.

En ta présence la nuit est invitante.

Je nous présente, nos chants, notre musique, nos

contes, nos poèmes.

Tu chantes, je chante

Tu contes, je conte

Tu danses, je danse

C’est la nuit des nuits.

Poème écrit par Joséphine Bacon pour sa présidence des Nuits amérindiennes en Haïti, en mai 2015

Petit clin d’oeil au poème de dimanche dernier, à Dany Laferrière (lui aussi invité de la Foire du livre 2017) Haïtien d’origine et adopté par le Québec. Hommage aussi à la francophonie que l’on fête en ce mois de mars.

Publicités