Étiquettes

, , ,

Présentation de l’éditeur :

Anne De Roo est peintre et dessinatrice, elle sait donc ce que bricoler veut dire. Elle invite les lecteurs à lʼaccompagner dans ses jeux.
Aérer la maison offre une succession de rituels de « rien du tout », une liste de stratégies inventées tantôt pour évoquer le passé, tantôt pour affronter la vie, ou encore pour conjurer lʼennui.

A la manière des rites de passage ou de certains jeux dʼenfant, ces bricolages saisissent à bras le corps la peur du monde.

Aérer la maison voudrait nous dire : allez jouer dehors, soyez curieux, touchez au cœur des choses et approchez cette qualité de présence qui manque dans les vies quʼon mène.

Que voilà un petit livre étrange, surprenant…

A travers les textes d’Anne De Roo et les photos de Luc Stokart, il y a de la nostalgie d’enfance, de l’ennui, de l’envie de se couper de la réalité pour se re-créer un monde à soi farfelu, faits de petits riens, de menus plaisirs comme triturer la terre, collectionner les cailloux et les insectes, plonger dans une flaque de boue. Il y a le goût d’observer et de ressentir le réel, le vent, l’air, la pluie, la terre, en osant se défaire des pelures de l’habitude, de la bienséance, en osant une forme de désappropriation.

De ces textes courts, de ces fragments, de ces images du quotidien le plus banal au point de développer l’insolite, le nouveau, il se dessine une esthétique de l’abandon, du déchet, de la récupération. Une forme de créativité qui joue sur la dépossession et rend le bonheur d’être au monde et à soi dans les éléments les plus simples. Un nouvel art de vivre sans doute…

« Prenez vos plus belles tasses à thé, celles qu’on n’emploie jamais, avec leur sous-tasse, s’il y en a, le sucrier, s’il existe, les petites cuillers en argent (ou en inox) et la théière remplie de thé chaud, ainsi qu’une boîte de biscuits fins, et allez dehors. Cherchez un endroit de terre ou d’herbe rare, si possible bien boueux, et asseyez-vous à même le sol. Posez entre vous les tasses sur leur sous-tasse, la théière, un peu de guingois, les cuillers par terre, le sucrier et les biscuits. Servez le thé sans attendre, il doit être bien chaud. » (p. 9)

Anne DE ROO et Luc STOKART, Aérer la maison, Collection L’Estran, Esperluète éditions, 2008

Mois belge Logo Khnopff

Advertisements