Étiquettes

, ,

Pour ce dernier jeudi d’avril, je vous propose de méditer avec Liszt et un jeune pianiste belge, Julien Libeer (il n’a que 30 ans)  qui a été élève de Daniel Blumenthal au Concervatoire de Bruxelles et de Maria Joao Pires à la Chapelle musicale (une haute école de musique voulue par la reine Elisabeth – oui, celle du Concours -, nichée dans la forêt de Soignes, à Argenteuil) dont il est maintenant artiste associé. Il joue souvent de la musique de chambre avec Franck Braley, Augustin Dumay, Camille Thomas ou encore le violoniste belge Lorenzo Gatto avec qui il a enregistré l’intégrale des sonates pour violon et piano de Beethoven (très remarquée par la critique).

Bénédiction de Dieu dans la solitude, c’est le titre de cette pièce de Liszt ; la vidéo est extraite d’un portrait de Julien Libeer « Technique doesn’t exist », visible sur Youtube.

Publicités