C’est l’heure du bilan de ce mois belge 2017 mais d’abord l’heure des mercis : merci à tous les participants  de cette quatrième édition, merci pour votre enthousiasme et pour toutes les découvertes faites grâce à vous. C’est ça aussi l’intérêt d’un mois tel que celui-ci : découvrir et partager grâce à l’éclectisme des uns et des autres.

Nous avons lu 48 romans, 16 polars ou thrillers, 6 recueils de nouvelles, 2 contes, 4 romans jeunesse et 3 albums jeunesse, 9 BD et 6 ouvrages de non-fiction. Enfin 5 billets poésie et 7 billets culturels ont été proposés. Il y a eu au moins deux billets par jour, sauf le samedi 22 avril (c’était le jour off et personne ne m’avait rien dit !) : pas mal, n’est-ce pas !

Il faut reconnaître que, dans les auteurs, Georges Simenon et Amélie Nothomb se taillent une place de choix, mais aussi Armel Job et Jacqueline Harpman, nos deux auteurs en rendez-vous les 11 et 18 avril. A ce propos, j’ai une petite question à vous poser, j’aimerais que vous y répondiez dans les commentaires de ce billet : préférez-vous un mois belge sans rendez-vous ou presque, comme cette année, ou souhaitez-vous qu’on les remette au goût du jour ? Et dans ce cas, quels seraient vos rendez-vous de prédilection (par exemple un classique, un Flamand, un auteur féminin, un jeunesse, …) ? (En précisant bien que les rendez-vous ne sont en aucun cas une obligation.)

Comme chaque année, ce mois belge se termine par un petit concours et des livres à gagner : Bruxelles à contrejour, des nouvelles écrites par Catherine Deschepper sur des photos de Martine Henry, offert par Quadrature (Mina et Anne L l’ont présenté ce mois-ci) – L’année dernière à Saint-Idesbald, nouvelles de Jean Jauniaux chez Weyrich (je vous en parlé le 17 avril) – Nuage et eau et Maman Jeanne, une édition spéciale des deux romans de Daniel Charneux, fraîchement sortie chez Espace Nord (je vous ai présenté le second vendredi dernier).

    

Pour gagner un de ces livres, répondez aux questions suivantes… (oui, c’est un melting-pot de géo, de bouffe et de royauté, mais il y a une question éditoriale, c’est culturel, non ?)

  1. Comment s’appellent les enfants du couple royal belge ?

2. Quelle est la devise de la Belgique ?

3. Quel est le point culminant de la Belgique ?

4. Quelle est la longueur en kilomètres de la côte belge ?

5. Combien de costumes possède Manneken Pis ?

6. Qu’est-ce qu’une babelutte ?

7. Citez les six bières trappistes belges.

8. A quel instrument sera consacrée la session 2017 du Concours international Reine Elisabeth de Belgique ?

9. Quels sont les prénoms de messieurs Galler et Marcolini, célèbres chocolatiers ?

10.Quelle maison d’édition belge se consacre exclusivement à la nouvelle ?

Quastion subsidiaire :

Combien y a-t-il de ministres en Belgique ? (Je blague, personne en Belgique ne connaît la réponse !) (J’ai emprunté la plaisanterie à Benjamin Deceuninck qui l’a posée à l’entraîneur des Diables rouges Martinez pour vérifier ses connaissances sur la Belgique)

Une fois que vous avez trouvé les réponses, vous me les envoyez par mail (et uniquement par mail) à l’adresse adtraviata[at]gmail.com et vous me précisez aussi pour quel(s) livre(s) vous jouez.

Vous avez jusqu’au mercredi 10 mai à 20h pour jouer. (Le concours est bien sûr réservé à ceux qui ont publié au moins un billet pendant ce mois belge 2017.)

J’espère que vous serez nombreux à jouer ! Amusez-vous bien et encore merci pour ce chouette mois belge.

Publicités