Mots-clés

, , ,

Au loin …la mer du nord

Adossée au littoral
la foule défile dans un flot bruyant,
entre remous et repos.

Sous le soleil
renaissent les sourires.
Sur la digue,
se brisent les souvenirs,
rêves apaisants
bercés par l’écume vibrante.

Chahuté par le vent,
Le temps n’est plus alors rien
Figé en une saison
dont le sable est le témoin.

Nadia Ben Slima, 2016

Ostende, 14 avril 2015

Avec ce poème, je prends mes quartiers d’été. Je vous souhaite de bonnes vacances et vous retrouve dans quelques semaines (je ne détermine pas de date à l’avance et je me réserve le droit de revenir en pointillés au cours de cet été ; aucun billet n’est programmé, ni en musique ni en poésie, je n’ai pas eu le temps !) A bientôt !

Publicités