Mots-clés

,

BÂTON XXX
LA MONNAIE D’UNE ÉTOILE

En chantant
on se sépare
sans bouger les lèvres
de ce qui nous embrasse
car nous avons faim d’avoir faim
et nous vengeons le vent
d’être la feuille
qu’il n’a pas choisi
de faire tomber

En jetant
nos yeux dans le ciel
nous voyons l’infini
marcher comme un mendiant aveugle

La nuit lui donne parfois
et avant nous
la monnaie d’une étoile

Serge PEY, Mathématique générale de l’infini, préface d’André Velter, Poésie/Gallimard, 2018

Publicités