Étiquettes

, , ,

L’été, lorsque le jour a fui, de fleurs couverte
La plaine verse au loin un parfum enivrant ;
Les yeux fermés, l’oreille aux rumeurs entrouverte,
On ne dort qu’à demi d’un sommeil transparent.

Les astres sont plus purs, l’ombre paraît meilleure ;
Un vague demi-jour teint le dôme éternel ;
Et l’aube douce et pâle, en attendant son heure,
Semble toute la nuit errer au bas du ciel.

Victor Hugo, Les rayons et les ombres

C’est avec ce poème que je me mets en mode été (l’année scolaire finit le 30 juin en Belgique). Je passerai ici de temps en temps, sûrement peu en juillet, un peu plus en août sans doute… Si vous en avez le temps et l’envie, n’hésitez pas à participer comme tant d’autres au challenge du Pavé de l’été,organisé par Brize.

Je vous souhaite de bonnes vacances reposantes et enrichissantes à la fois !

Publicités