Étiquettes

, , ,

Présentation de l’éditeur :

Hazel, 16 ans, est atteinte d’un cancer. Son dernier traitement semble avoir arrêté l’évolution de la maladie, mais elle se sait condamnée. Bien qu’elle s’y ennuie passablement, elle intègre un groupe de soutien, fréquenté par d’autres jeunes malades. C’est là qu’elle rencontre Augustus, un garçon en rémission, qui partage son humour et son goût de la littérature.
Entre les deux adolescents, l’attirance est immédiate. Et malgré les réticences d’Hazel, qui a peur de s’impliquer dans une relation dont le temps est compté, leur histoire d’amour commence… les entraînant vite dans un projet un peu fou, ambitieux, drôle et surtout plein de vie.

Depuis le temps que j’ai reçu ce livre en cadeau… je l’ai enfin lu et je l’ai bien aimé, même si je garde un petit faible pour ma toute première lecture de John Green, Qui es-tu Alaska ?

J’ai aimé le mélange de fiction et de solide documentation sur le cancer des enfants, la manière dont John Green s’est glissé dans la peau de Hazel, cette courageuse et lucide ado à l’humour décapant, tout autant que celui d’Augustus. Il a vraiment l’art de créer des personnages, John Green, de les rendre attachants, attentif aux détails concernant les seconds rôles. De tisser aussi des liens très forts entre ses personnages. C’est un fameux roman d’initiation que Nos étoiles contraires, conduite par la familiarité avec la maladie et la proximité de la mort. Mais le tout est enlevé en des chapitres courts truffés d’humour noir et de tendresse.

Merci pour cette belle lecture !

John GREEN, Nos étoiles contraires, traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Catherine Gibert, Nathan, 2013

Challenge Petit Bac 2019 – Adjectif

50 états, 50 livres : Indiana

Publicités