Étiquettes

,

Quatrième de couverture :

Incroyable mais vrai : James Lacey , le célibataire le plus convoité des Cotswolds, a cédé au charme de sa voisine, la pétillante quinqua Agatha Raisin !
Hélas, le conte de fées est de courte durée : au moment où les tourtereaux s’apprêtent à dire « oui » , Jimmy, l’ex-mari d’Agatha, surgit en pleine cérémonie… 
Furieux de découvrir que sa future femme est déjà unie à un autre, James abandonne Agatha au pied de l’autel.
Le lendemain, Jimmy est retrouvé mort. Suspect n°1, le couple Agatha-James se reforme le temps d’une enquête pour la laver leur réputation et faire la lumière sur cette affaire .

Voilà déjà la cinquième aventure d’Agatha Raisin dans les Cotswolds (du moins la cinquième que je lis) et la vie lui a souri en la menant à la mairie pour épouser son voisin, le beau James Lacey. Mais si vous avez lu le tome 4, vous vous souvenez peut-être qu’Agatha avait été mariée très longtemps auparavant et qu’elle avait quand même un doute sur la mort présumée de Jimmy Raisin. Et de fait… sur une vacherie de son ancien collègue, Roy Silver, Jimmy réapparaît avant que les tourtereaux se disent oui… et il est retrouvé ort étranglé dans un fossé dès le lendemain ! Par dessus le marché, Agatha n’a plus de maison : puisqu’elle allait habiter avec James chez lui, elle a vendu son cottage à une certaine Mrs Hardy. Comme l’ex-couple est le suspect numéro un dans cette affaire, Agatha et Jams vont surmonter leur colère, leur honte pour mener l’enquête (et cohabiter aussi…)

Cette enquête est pleine de rebondissements. En ce début d’automne, elle mène nos deux détectives sur les routes des Cotswolds, jusqu’à un centre de remise en forme où Jimmy Raisin, ex-alcoolo, a séjourné avec une certaine Mrs Gore-Appleton et où il en a profité pour exercer ses talents pour le chantage. C’est là qu’il faut chercher le mobile de son meurtre et de ceux qui ont suivi (oui, oui, on a presque affaire à un serial killer comme le craint Agatha).

Evidemment la solidarité des habitants de Carsely envers Agatha et James, d’abord mise à mal, joue de nouveau à plein, Mrs Bloxby en tête. Il n’y a que Mrs Hardy qui y reste parfaitement insensible (bon, Agatha était comme ça à son arrivée dans le village). L’humour de MC Beaton est lui aussi bien présent. Outre quelques situations rocambolesques et répliques bien senties, l’auteure malmène cette fois Bill Wong, le jeune policier ami d’Agatha, tombé amoureux d’une collègue très ambitieuse qu’Agatha ne tardera pas à détester avec ardeur. Vous la connaissez Agatha, toujours aussi jalouse et ronchon à ses heures, mais dans ce tome elle se dévoile, elle raconte ses origines et elle parvient évidemment à nous toucher.

A bientôt donc, Agatha, j’imagine qu’on va vous retrouver à Chypre, à la poursuite de James 😉

M.C. BEATON, Agatha Raisin enquête – Pour le meilleur et pour le pire, traduit de l’anglais par Françoise du Sorbier, Albin Michel, 2017

Voisins voisines 2019 – Angleterre