Étiquettes

La Nuit transfigurée est une oeuvre pour sextuor à cordes d’Arnold Schoenberg (1874-1951).

Voici ce qu’en dit la page Wikipedia :

« Durant l’été 1899, le musicien tombe amoureux de Mathilde, la sœur d’Alexander von Zemlinsky, avec qui il se mariera un peu plus tard. Il compose pour elle cette Nuit transfigurée en moins de trois semaines. Il s’agit donc d’une œuvre de jeunesse, écrite bien avant sa période dodécaphonique, avec des accents de romantisme tardif. On y perçoit principalement l’influence de Wagner et de Brahms, certains enchaînements harmoniques évoquant fortement Tristan und Isolde et ses accords de neuvième sans fondamentale. Œuvre de jeunesse sans doute, mais qui va déjà bien au-delà des conventions de l’époque. Le jeune Schönberg, âgé de 25 ans, a déjà assimilé l’art des grands romantiques allemands et commencé à explorer les espaces situés au-delà de leur langage ; mais l’auteur reste toujours dans les limites de la tonalité. Ce chef-d’œuvre précoce reste l’une des œuvres les plus jouées et les plus applaudies du futur novateur viennois.

La pièce est fondée sur un poème extrait du recueil La Femme et le monde (Weib und Welt) de Richard Dehmel, un ami du musicien. Le texte, plus tard publié séparément sous le titre Zwei Menschen. Roman in Romanzen, décrit une promenade nocturne d’un couple amoureux dont la femme avoue qu’elle attend un enfant d’un autre. Son amant insiste sur l’importance de sa maternité et lui assure qu’il est disposé à faire sien cet enfant. Ils marchent heureux, sous la lune, dans cette nuit transfigurée. »

Je vous propose d’écouter la version orchestrale par l’Orchestre philharmonique de Radio-France sous la direction de Pierre Boulez.