Étiquettes

,

Le 1er avril, c’est dans un mois très exactement et j’ai une fois de plus le plaisir de vous inviter au neuvième Mois belge, du 1er au 30 avril 2022.

Pour ceux et celles qui ne connaîtraient pas encore ce mois mythique (si, si), le but est de parler de la culture belge, il y aura surtout de la littérature comme d’habitude mais on peut aussi parler de musique, de cuisine, de tourisme, de sport, de chocolat… le choix est vaste.

Il faut que je vous avoue que cette année, j’ai décidé de prendre quelques jours au vert pendant les vacances de Pâques. Je serai donc absente du 11 au 18 avril, à ce moment-là je pourrai vous suivre sur mon smartphone grâce au groupe Facebook (voir ci-dessous) mais comme je laisse mon ordi à la maison, je ne viendrai pas quotidiennement lire et commenter vos billets et je mettrai le récap à jour à mon retour. Je programmerai des billets pendant cette période. J’espère que vous ne m’en voudrez pas trop 😉

Comme l’année passée je ne vous propose pas de dates de rendez-vous particulier (mais vous avez parfaitement le droit de proposer une date de lecture commune si vous le souhaitez, bien sûr !) : je vous propose plutôt des catégories (avec des mots-clés) dans lesquelles vous pourrez classer vos billets (lecture ou autres) et il y aura même une catégorie fourre-tout où nous pourrons classer l’inclassable. Je me suis basée pour cela sur les noms des maisons d’édition belges, qui sont parfois très suggestifs. Pour corser le tout, on peut classer dans une catégorie un billet qui correspond aux mots-clés OU un livre publié par cette maison d’édition. J’ai un peu modifié les catégories de 2021 mais le principe reste le même

Voici les catégories :

Alice Jeunesse : Un roman ou un album jeunesse

L’Ane qui butine : De la poésie

A suivre : De la BD (A suivre n’était pas une maison d’édition mais une revue spécialisée en BD)

Editions du Basson : De la musique (dans un livre ou sur CD, sur scène, …)

La Boîte à Pandore : Tout et n’importe quoi (tout ce qui ne rentre dans aucune autre catégorie)

Cactus inébranlable : De l’humour (à la belge, évidemment)

Couleur Livres : De l’art (dans un livre ou dans un musée, une galerie, un atelier, …)

Espace Nord : Du Nord de la Belgique, de la Flandre

Esperluète : Une histoire de famille

Les Impressions nouvelles : Un roman édité depuis le dernier mois belge (en 2021 ou en 2022)

La Lettre volée : des nouvelles (au format d’une lettre ou plus longues, selon votre bon plaisir)

Nevicata : De l’évasion, du voyage          

Noir corbeau (collection de Weyrich) : Un roman policier, un thriller, un roman noir

Onlit : Un pavé (un roman d’au moins 450 pages)

Racine : Un classique (publié avant 1970)

Editions du Sablon : Ca se passe à Bruxelles (et sa région)

Traverse : Un mauvais genre (Science-fiction, fantastique, fantasy)                                                           

Versant Sud : Ca se passe au Sud de la Belgique

Un roman peut être classé dans plusieurs catégories.

Et bien sûr il existe plein d’autres maisons d’édition belges comme Quadrature, M.E.O., Murmure des soirs, Casterman, Mijade, Dupuis, Névrosée, Le Cerisier, et j’en passe…

Je vous rappelle la règle fondamentale : peu importe le genre et la maison d’édition, peu importe la catégorie où vous le rangerez,  peu importe que le livre soit traduit (du flamand) ou pas, mais l’auteur doit être belge. La maison d’édition peut être belge ou étrangère et l’action du livre peut se passer ailleurs qu’en Belgique. Si vous cherchez des idées, je vous renvoie à cette liste (non exhaustive) d’auteurs belges.

Je reprends aussi l’idée de remplir une carte de Belgique virtuelle suivant les lieux où se passent les romans que nous lirons. On ne le sait pas toujours avec précision, certains auteurs inventent des lieux imaginaires mais d’autres sont très explicites : La plage d’Ostende ou Bruxelles à contre-jour, pour ne citer que ces deux titres de Jacqueline Harpman et de Catherine Deschepper.

Un document récapitulatif sera en ligne ici même dès le 1er avril. Il n’y en aura pas sur le groupe Facebook, que vous pouvez rejoindre si vous n’y êtes pas encore : Le Mois belge d’Anne et Mina Vous pourrez bien sûr y partager toutes vos lectures et autres billets (mais vous devrez aussi m’apporter vos liens ici sur le blog). Pour ceux et celles qui sont aussi sur Instagram, je vous propose de relayer vos lectures et autres découvertes belges avec le #lemoisbelge

Surtout n’hésitez pas à me demander des précisions, à me poser des questions si quelque chose n’était pas clair.

Et maintenant je vous laisse préparer vos piles et vos idées de billets et je vous attends ici de pied ferme dès le 1er avril !

Bons préparatifs et déjà bon Mois belge !