Mots-clefs

, , , , , ,

Ce billet a été écrit bien avant les attentats de ce 22 mars à Bruxelles. Les pièces musicales choisies ont d’abord un lien avec la semaine sainte, la semaine d’avant Pâques qui, pour les croyants, célèbre la mort et la résurrection du Christ. Aussi, en ces trois jours de deuil national en Belgique, je laisse ce billet et je le dédie aux morts, aux blessés, aux proches des victimes. Ce n’est qu’une petite goutte d’eau dans la mer du chagrin, c’est certain. Mais aussi, je l’espère, un apaisement, une consolation.

Laurence Equilbey est une musicienne française, née comme Emmanuelle Haïm en 1962, connue pour diriger le choeur de chambre Accentus et l’ensemble Insula Orchestra.

Comme nous sommes le Jeudi Saint, je vous propose de voir deux vidéos où Laurence Equilbey présente deux oeuvres de musique sacrée liées à cette grande semaine. Malheureusement je n’ai trouvé aucune vidéo où l’ensemble Accentus donne ces oeuvres en concert et en intégrale mais rien ne vous empêche de les découvrir sus la baguette d’autres chefs en cherchant sur Youtube.

Il s’agit de Les sept dernières paroles du Christ en croix, de Joseph Haydn et du Stabat mater de Dvorak (une belle découverte) dans la version originale avec piano et au piano, on retrouve… Brigitte Engerer. (Cliquez sur le titre pour découvrir.)

Les sept dernières paroles du Christ en croix de Haydn

Stabat mater de Dvorak

 

Publicités