Étiquettes

,

Mina et moi, nous vous présentons aujourd’hui des extraits de l’opéra de Mozart pour fêter comme il se doit le personnage de Dom Juan et la pièce éponyme de Molière, dont la première représentation a eu lieu le 15 février 1665 ! Place donc ce jeudi à la version opéra des aventures du libertin (après avoir goûté le savoureux et rafraîchissant Dom Juan incarné par Bernard Yerlès au Théâtre du Parc le 1e février dernier).

Voici d’abord l’ouverture, à la Scala de Milan, sous la direction de Ricardo Mutti.

Mina vous propose l’air du catalogue, où Leporello (ou Sganarelle dans la pièce) étale devant Donna Elvira la longue liste des conquêtes du séducteur, qui sont « mill’ e tre ».

A la campagne, Don Giovanni va entreprendre de séduire la jeune paysanne Zerlina, avec notamment le si joli duo La ci darem la mano… (ici en 2000 au Metropolitan Opera, avec Bryn Terfel (Don Giovanni) et Hei-Kyung Hong (Zerlina) sous la direction de James Levine)

Enfin la scène finale, quand le Commandeur invite Don Giovanni à souper, dans une version un peu inattendue, parce qu’elle change des tempi un peu lents et tragiques qu’on entend d’habitude. Voici cette inale dirigée par René Jacobs, un grand chef mozartien, avec l’Orchestre baroque de Fribourg et le Rias Kammerchor.

Publicités