Mots-clefs

, , , ,

Présentation de l’éditeur :

Il est grand temps de rallumer les étoiles marque un tournant dans l’évolution du poète Gary Klang. De la nostalgie et du retour au pays natal, il habite désormais le monde. Le poète, avec ce sixième recueil, sublime l’être et la chose. Quêteur de lumière, il dit la beauté et la fragilité du langage. Comme le sculpteur qui tire l’harmonie du marbre informe, Klang rallume les étoiles et donne sens à l’obscur.

Ce recueil de Gary Klang porte un titre bien approprié par les temps qui courent, ne trouvez-vous pas ? Evidemment il n’a aucun lien avec les attentats de Paris, Gary Clang évoque plutôt son désir de vivre pleinement sa vie d’homme et de poète qui a choisi le Québec comme pays d’exil, parce qu’on parle français et qu’on est « à mi-chemin entre Paris et Port-au-Prince ». Mais la poésie est universelle : merci, Monsieur Klang, d’éclairer et de nourrir de mots les jours que nous vivons.

Je vous propose trois textes (aux pages 28, 33 et 79). Le dernier, inspiré d’Apollinaire, est la clé de voûte de l’ensemble.

—–

Vaincre la peur

Redonner ses couleurs au soleil

Et à l’image d’Ulysse le sage

Poursuivre sans jamais baisser les bras

Au bout de la longue nuit d’hiver

Au bout du long voyage

Nous verrons poindre

L’aurore aux doigts de rose

Je porte en moi un monde qui n’est point mort

Monde plus vivant peut-être que le vôtre

—–

Dire oui

A tout

Au torrent des étoiles

A la mer de faïence

Dire oui

Au long fleuve noir

Au ciel sans lune

Et au soleil

Dire oui

A la tristesse

A l’amertume

Et puis refaire le monde

Retrouver l’harmonie

Par la géométrie des lignes

—–

(A Guillaume Apollinaire)

Il est grand temps de rallumer les étoiles

Je prends ce vers à celui qui

Sans rime

Et sans façon

Chanta le pont de Seine

Et le nouveau

Pour dire

Ce qu’au tréfonds

Gît par ce temps

De mort

Et de déconfiture

Ces heures de haine

Et d’amertume

Où l’on ne sait à quel saint se vouer

Quel Dieu prier

Puisque tout paraît vide

Et que les êtres

Ont perdu sens et l’équilibre

Les petits hommes éteignent les flambeaux

Et font de l’ombre sur la terre

Il est grand temps

Grand temps

Vous dis-je

De rallumer les étoiles

Gary KLANG, Il est grand temps de rallumer les étoiles, Mémoire d’encrier, 2007

Québec en novembre

Publicités