Mots-clefs

, , ,

« En 2000, la contralto Marie-Nicole Lemieux devient la première canadienne à emporter le Prix de la Reine Fabiola (1er Prix) ainsi que le Prix Spécial du Lied au Concours Musical International Reine Élisabeth de Belgique. Ce prix prestigieux l’a fait connaître du milieu international et lui a permis de se produire tant en récital qu’à l’opéra et en concert avec les plus grands orchestres. »

Cette petite introduction est tirée du site de Marie-Nicole Lemieux, Elle est belle, pulpeuse, elle a les yeux qui pétillent et un sourire qui vous met le moral au beau fixe pour la journée, elle adore faire le clown avec Ruggero Raimondi, par exemple, lors d’une soirée télévisée au théâtre antique d’Orange, elle met cet humour naturel et ce don de comédienne au service de certaines de ses interprétations  mais elle exprime aussi à merveille la passion et le drame.

Je vous propose un extrait (difficile de choisir) de son CD L’heure exquise où elle interprète des mélodies françaises, accompagnée par le pianiste Daniel Blumenthal (un disque paru chez Naïve) : il s’agit du poème éponyme  de Paul Verlaine.

La lune blanche

luit dans les bois.

De chaque branche

part une voix

sous la ramée.

O bien-aimé[e]…

L’étang reflète,

profond miroir,

la silhouette

du saule noir

où le vent pleure.

Rêvons, c’est l’heure.

Un vaste et tendre

apaisement

semble descendre

du firmament

que l’astre irise.

C’est l’heure exquise !

logo-quebec-bus    challenge Des notes et des mots 4

Publicités