Mots-clefs

, , , , ,

Présentation de l’éditeur :

Quand l’ombre croise la lumière. Sherlock Holmes et Edward Hyde unissent leurs forces, pour le meilleur et pour le pire…

Bien décidé à découvrir les criminels qui se cachent derrière le drame de Keelodge, Sherlock, de retour à Londres, poursuit ses investigations. Comme son frère Mycroft l’a écarté de l’affaire, il ne dispose que de peu d’éléments pour faire avancer l’enquête. Elle prend toutefois un tournant décisif quand, remontant la piste du poison, le détective se retrouve face à un certain Edward Hyde, un petit homme répugnant, menacé de mort par ceux-là même qui ont condamné le village.

Je présenterai rapidement cette BD, dans la suite du tome 1 que j’ai lu l’année passée. J’aurais dû anticiper (ce que je fais moins en BD) et acheter les tomes 3 et 4 de cette aventure, dont je ne sais si elle correspond à une histoire vraiment créée par Conan Doyle.

Nous retrouvons donc Sherlock Holmes bien décidé à identifier le poison qui a contaminé tous les habitants de Keelodge, ce ui va l’amener face à l’étrange, inquiétant, troublant Edward Hyde… Exactement le même genre de démarche et de re-création de personnage que dans le roman de Fabrice Bourland ! (J’adore ces clins d’oeil d’une lecture à l’autre.) Sherlock affrontera le Dr Shelvey à la fin de ce volume 2. Il doit aussi tout particulièrement veiller sur le Dr Watson, sérieusement ébranlé par l’affaire Keelodge : pour une fois, les rôles semblent inversés et Sherlock tente d’éloigner la brume dépressive qui paralyse Watson. Et la fin de l’album nous laisse dans l’anxiété de ce point de vue…

C’est Eduard Torrents qui signe les dessins de ce tome 2. Je suppose que l’ordinateur et les programmes de dessin assisté sont pour quelque chose dans la ressemblance totale avec les dessins de Stéphane Bervas dans le tome 1. Le coloriste est toujours le même, c’est Jean Bastide, qui réalise un sans faute au niveau des ambiances.

J’espère ne pas attendre le prochain mois anglais avant de présenter les deux derniers tomes de cette aventure !

Sylvain CORDURIE (scénario) et Eduard TORRENTS (dessin), Sherlock Holmes Society – 2. Noires sont leurs âmes, Collection 1800, Soleil, 2015

Logo Mois anglais 2014-1

Publicités