Mots-clefs

, , , ,

Quatrième de couverture :

Avec humour et énergie, Les Matous interprètent Boby Lapointe, Bourvil, mais aussi leurs chansons et tout un répertoire populaire, dans l’esprit des chansonniers des années 50.
Tantôt gouailleurs, tantôt tendres, à la manière des Frères Jacques, les sept chanteurs-musiciens s’amusent à se réapproprier ces rengaines, et leur bonne humeur est communicative. Un livre-disque joyeux et truculent à savourer en famille!

Cet album est le petit dernier tout frais sorti des livres-CD de Didier Jeunesse et je l’ai reçu « en prime » avec Les yeux d’Otonashi.

Entre Frères Jacques et Quatre Barbus, Les Matous sont un groupe de copains, musiciens, chansonniers, chanteurs de rue, comiques, un peu de tout ! Ils puisent dans le répertoire « populaire » de la chanson française depuis plus de trente ans et mettent à l’honneur des textes et mélodies de Vincent Scotto, Etienne Lorin, Bourvi et autres, Boby Lapointe. Sur le CD vous entendrez par exemple Le cha-cha-cha des thons, Aragon et Castille (la seule ou presque qui s’est vaguement rappelée à mon oreille, je l’avoue), Mes Tics, Le grand Métingue du Métropolitain ou bien sûr Les Matous. Humour bon enfant, jeux de mots, gouaille et tendresse sont au rendez-vous, soutenus par la contrebasse, l’accordéon, les guitares et parfois… les cloches à vache.

Les illustrations de Laetitia Le Saux mêlent collages et matières, motifs déco vintage et couleurs vives, créant ainsi un paysage visuel tout à fait adapté au style des chansons.

C’est plaisant, je suis sûre que parents et enfants s’amuseront à chanter en choeur avec Les Matous des refrains truffés d’onomatopées ou de jeux de mots qui entreront facilement dans l’oreille. Mais bon, il me faut avouer que ce n’est pas ce que j’écoute tous les jours et que je ne suis pas aussi enthousiaste que pour les albums-CD qui présentent des musiciens classiques.

Les Matous chantent Bobby Lapointe, Bourvil… Un livre-CD illustré par Mélanie Le SAUX, Didier Jeunesse, 2016

Merci aux éditions Didier Jeunesse et à Angèle Pacary, leur généreuse intermédiaire !

Des extraits à écouter sur le site de l’éditeur 

Les Matous en concert, avec Aragon et Castille, popularisé par Boby Lapointe

Une des illustrations de Laetitia Le Saux

Publicités